top of page
  • Photo du rédacteurSabine Poussin Prost

1ère rencontre avec Marthe la martre

Dernière mise à jour : 24 mars 2023

La patience n'est pas ma qualité première ... loin de là !

Mais quelques fois, je sens qu'il faut que j'attende un peu, qu'il va se passer quelque chose...


J'ai toujours le nez en l'air, ça m'a d'ailleurs valu quelques uns de mes plus beaux gadins...

A cet instant, j'aperçois un petit bout de queue, sortant d'un creux dans un arbre mort.

Je pense à un écureuil dans son nid...


j'attends une quinzaine de minutes au bas de l'arbre,

ça bouge un peu ...

encore dix minutes, et une frimousse se découvre au seuil du nid :



Coucou !

eh bien non, point d'écureuil ...

mais une jolie martre qui se réchauffait au soleil, du haut de son terrier.


La martre est un mammifère de la famille des mustélidés, famille comptant également la fouine, le furet, ou encore le putois.

Ce petit animal ressemble à s'y méprendre à une fouine, à quelques petites différences près.

Elle mesure 15 cm de haut environ, pour 36 à 58 cm de long, pour un poids pouvant aller de 500 g à 2,2 kg (les mâles étant souvent plus gros que les femelles).



Son pelage est brun chocolat sur l'ensemble de son corps, excepté sa bavette allant du thorax au haut du cou, qui est de couleur jaune orangé.

C'est d'ailleurs la couleur de la bavette qui la différencie de la fouine.


La martre voit son régime alimentaire varier selon les saisons. En automne et au printemps elle se nourrira principalement de petits rongeurs comme le campagnol, la musaraigne ou encore le mulot qui sont très abondants au cours de ces saisons.

En été, elle se nourrit de fruits et d'insectes, notamment de nids de bourdons et à l'occasion de petits oiseaux. Elle peut aussi manger des batraciens : salamandres, grenouilles et crapauds.

En hiver, la martre sera moins active, et se nourrira moins. Elle devient plutôt charognarde, même s'il lui arrive de chasser les rongeurs dont elle raffole.



Une vraie peluche !

Elle vit principalement dans les zones forestières dans lesquelles elle trouve un grand nombre de ses proies.

En hiver elle ira trouver refuge au sol, dans des terriers inhabités de lapins, ainsi que sous des pierres ou de la végétation comme les ronces qui rebutent ses prédateurs.

A l'inverse, en été, durant les périodes chaudes, elle ira plutôt se nicher dans les arbres creux, jusqu'à 2 m de hauteur, occupant des nids inoccupés des écureuils.



J'ai eu l'occasion de la croiser en train de chasser dans un taillis où elle guettait de petits oiseaux. Mais jamais je n'ai pu la photographier aussi bien que cette fois ci.


Un joli cadeau de Dame nature !

20 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page