top of page
  • Photo du rédacteurSabine Poussin Prost

Du rififi chez les faisans !

Ce matin je suis partie à la fraîche, ça fait longtemps que je n'ai pas été du côté des étangs, je vais aller voir si je peux apercevoir quelque chose d'intéressant.

Je longe le 1er étang et me fait surprendre par le vol du héron qui m'a captée bien avant que je n'ai le temps de dégainer mon appareil...


Je longe ensuite un champ pour me rendre vers le deuxième étang, espérant avoir plus de chance.

plusieurs traces sont incrustées dans l'argile desséchée : quelques sabots de chevreuil, un doute sur du cochon, et plusieurs pattes de renard mais tout ce petit monde se fait discret et je ne verrai rien.



Alors que je longe une route en contrebas d'un autre champ, je suis attirée par des cris de coq faisan : la période de la chasse est ouverte, et je sais que plusieurs ont été lâchés dans les environs.

J'essaie d'apercevoir mon chanteur en balayant l'horizon, et stupeur, ce n'est pas un, mais bien deux jolis mâles que j'aperçois au loin. Deux faisans de Colchide au joli plumage coloré.

faisan de colchide

Leur attitude est étrange : ils se font face, se tournent autour en lançant de petits cris, hochant de la tête en une parade guerrière... Effectivement, avant même que je n'ai le temps de comprendre, ils sont en train de se voler dans les plumes !


combat de coqs faisans de colchide

Le petit manège dure plusieurs minutes, chacun campant sur ses positions...Les ergots sont de sortie, ça saute, ça crie...

Comme ils sont un peu loin, je fais un détour pour me rapprocher, profitant de leur querelle qui les occupe bien trop pour qu'ils ne fassent attention à moi ...


faisan de Colchide

J'attends un peu, les surveillant du coin de l'œil, quand ils décident chacun de partir de leur côté, le plus vaillant se dirigeant vers moi, conquérant, fier comme Artaban. La plume ébouriffée, le jabot gonflé, il parade sans jeter un œil au malheureux qui a quitté le terrain.


J'ai le temps de prendre plusieurs clichés,

puis une voiture passe sur la route, et l'alerte est donnée : mes deux combattants s'envolent au loin, bruyamment.

Faisan de Colchide


57 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page