top of page
  • Photo du rédacteurSabine Poussin Prost

Je t'aime, un peu, beaucoup, passionnément ...

"Je suis la marguerite, et j’étais la plus belle Des fleurs dont s’étoilait le gazon velouté. Heureuse, on me cherchait pour ma seule beauté, Et mes jours se flattaient d’une aurore éternelle.


Marguerite sous la rosée

Hélas ! Malgré mes vœux, une vertu nouvelle A versé sur mon front sa fatale clarté ; Le sort m’a condamnée au don de vérité, Et je souffre et je meurs : la science est mortelle.


papillon sur marguerite

Je n’ai plus de silence et n’ai plus de repos ; L’amour vient m’arracher l’avenir en deux mots, Il déchire mon cœur pour y lire qu’on l’aime.


papillon sur marguerites

Je suis la seule fleur qu’on jette sans regret : On dépouille mon front de son blanc diadème, Et l’on me foule aux pieds dès qu’on a mon secret."


Honoré de Balzac



marguerites

23 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comentários


bottom of page